Rentier : combien faut-il au minimum pour le devenir ?

Qui ne rêve pas de recevoir un revenu conséquent tous les mois et ce sans travailler. En devenant rentier, vous pouvez gagner de l’argent grâce à votre épargne sans pour autant exercer un emploi rémunérateur. Toutefois, la possession d’un minimum de capital s’impose pour pouvoir exercer ce genre de métier en toute sécurité.

Le métier de rentier : infos utiles

Vous deviendrez rentier lorsque vous percevrez régulièrement un revenu grâce à l’investissement d’un bien ou d’une somme d’argent. En optant pour un placement, le rendement de votre argent peut subvenir à vos besoins quotidiens ce qui vous donne ainsi la possibilité d’abandonner votre travail dès que le capital nécessaire à votre investissement soit rassemblé. En principe, vous vivrez continuellement des rentes perçues par votre bien financier ou par votre patrimoine immobilier. Cela signifie que les retraites perçues en tant qu’anciens salariés dans une entreprise ne sont pas considérées comme étant des rentes. Elles vous sont données par l’État pour vous récompenser des années de travail que vous avez fourni et non pas pour la perception d’un bien. Par contre, les retraites par capitalisation que vous recevez régulièrement sur le marché des capitaux sont des rentes.

La somme d’argent gagné par un rentier

Avant d’envisager de quitter votre travail, vous devez savoir qu’un rentier doit toucher au moins 2 Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance ou SMIC tous les mois. En France, le double du SMIC est de 2240 euros net. Chaque année, un rentier doit obtenir un rendement de 26 800 euros au minimum pour mener une vie heureuse. Cependant, depuis 2013, l’administration fiscale a appliqué les revenus de placement à l’exemple des revenus du travail. Ainsi, les rentes sont également fiscalisées en fonction du barème fiscal des salaires, des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu ou Impôt de Solidarité sur la fortune. Pour calculer le seuil de rendement net, vous devez en premier lieu intégrer les dépenses fiscales à votre estimation.

Le capital minimum nécessaire pour devenir rentier

Pour pouvoir obtenir au minimum 26 800 euros par an dans votre statut de rentier, vous devez définir exactement le montant de votre investissement. Par précaution, il vous est conseillé de miser sur des capitaux moins risqués et qui sont corrigés à un taux d’inflation de 2 %. De plus, si vous souhaitez profiter d’un bénéfice valorisé par le dynamisme du marché, vous pouvez aussi choisir les rendements corrigés à 3 % net de l’inflation. En ayant environ 1 000 000 d’euros, vous pouvez devenir rentier. Toutefois, si vous n’avez pas une somme d’argent assez conséquente, il vous est conseillé de solliciter l’aide d’un courtier. Ce dernier vous permet, en effet, de choisir la meilleure solution de placement.

Comment déclarer les revenus de SCPI ?
Les clés pour devenir rentier en dix ans